Château Clerc Milon : 50 ans dans le Groupe Baron Philippe de Rothschild

Pour un groupe familial habitué à regarder devant, le millésime 2020 de Château Clerc Milon est l’occasion de se retourner sur le travail accompli. Un demi-siècle après son acquisition par le Baron Philippe de Rothschild, le 5eme Grand Cru Classé de Pauillac marque l’événement avec une étiquette spéciale.

Clerc Milon, 50 étoiles pour une pépite

Deux danseurs dans une attitude théâtrale, entourés de 50 étoiles : c’est avec cette étiquette que les héritiers du Baron Philippe de Rothschild ont décidé de célébrer l’anniversaire de l’achat de Clerc Milon. Une manière de rappeler que chaque année passée dans le groupe familial a permis à ce cru classé de 41 hectares de retrouver tout son lustre. Et plus encore. Car lorsque le Baron reprend la propriété en 1970, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. Cela ne l’empêche de croire dans le potentiel exceptionnel du terroir et de démarrer d’importants travaux de remembrement. En 1988, la baronne Philippine de Rothschildsuccède à son père à la tête des propriétés du groupe – dont bien sûr le fameux Mouton Rothschild – et donne à Clerc Milon les moyens de franchir un cap supplémentaire. En 2007, un cuvier entièrement gravitaire est inauguré, avec une quarantaine de petites cuves. Quatre ans plus tard, c’est un ensemble de 3 600 m2 qui entre en fonction, avec un chai à barriques semi-enterré, une cave, ainsi que des salles de dégustation et de réception.  

« Avec ce projet, qui a été porté par la Baronne Philippine de Rothschild, l’ambition était de doter la propriété d’installations techniques modernes, performantes et qui respectent l’environnement. Cette partie technique est complétée par des espaces de réception, parce que l’âme de Clerc Milon est le théâtre et la danse. Clerc Milon a été pensé comme un théâtre ».

Caroline Artaud, directrice du Château Clerc Milon

La Baronne Philippine de Rothschild, ancienne pensionnaire à la Comédie française, a su mettre en scène le spectacle de la nature. Depuis son immense terrasse, Clerc Milon offre un point de vue remarquable sur l’appellation Pauillac, ainsi que sur ses prestigieux voisins Mouton et Lafite, tous deux classés 1er Grand Cru Classé.

50 bougies soufflées, et maintenant ?

Aujourd’hui, Clerc Milon, tout comme les autres propriétés du groupe Baron Philippe de Rothschild, est dirigé par les trois enfants de la Baronne Philippine de Rothschild : Camille Sereys de RothschildPhilippe Sereys de Rothschild et Julien de Beaumarchais de Rothschild. Sous la houlette de Caroline Artaud, les équipes de Clerc Milon continue d’œuvrer pour rendre hommage à ce terroir, fait de graves et de sols argilo-calcaires, et tempéré par la proximité bienveillante de l’estuaire de la Gironde

« L’ADN de Clerc Milon, c’est la famille du Baron Philippe de Rothschild, son savoir-faire et ses exigences. À travers ses valeurs, nous travaillons pour faire le vin le plus précis possible, le plus élégant, le plus vrai, et qu’il puisse exprimer ce terroir unique ». 

Caroline Artaud

Chose rare dans l’appellation Pauillac, Clerc Milon dispose de cinq cépages, dont le carménère, le cabernet franc et le petit verdot, « des cépages assez exceptionnels et qui amènent beaucoup de singularité au vin », souligne Anthony Moses, propriétaire de Twins. Des cépages qui peuvent d’autant plus s’exprimer, que leur plantation remonte à plusieurs dizaines d’années. Si le carménère a été planté en 1947, l’âge moyen des vignes s’établit à 47 ans.  

À Clerc Milon, l’avenir s’écrit à la lumière du passé. Dans la lignée des grandes orientations suivies par ce cru classé, la priorité est de continuer à travailler en collaboration avec l’environnement, dans une démarche agroforestière. Pour le vin, l’objectif affiché est de pousser toujours plus loin leur précision, pour en faire bien sûr des vins de garde, mais aussi des vins capables d’être dégustés plus jeunes. Une tendance saluée par Anthony Moses :

« C’est vrai qu’il y a une accessibilité aujourd’hui dans Clerc Milon, qu’il n’y avait pas il y a une dizaine d’années. Cela se traduit même dans les dégustations en primeur, où Clerc Milon ressort mieux que certains de ses voisins et est très accessible jeune ».

Cette accessibilité plus grande du grand vin est le résultat d’un travail à la vigne exigeant, mais aussi d’une connaissance très fine du terroir. 

L’accessibilité est aussi le maître-mot du second vin de Clerc MilonLa Pastourelle. Issu d’une petite production cultivée sur un terroir spécifique, La Pastourelle est à dominante de merlot. En bouche, cela se traduit par un vin gourmand, frais, marqué par le fruit et par un plaisir plus immédiat. Comme le résume Anthony Moses, « un vin plus accessible pour les jeunes consommateurs, qui veulent découvrir l’univers Baron Philippe de Rothschild ».

Le millésime 2020 de Château Clerc Milon et de La Pastourelle de Clerc Milon sont actuellement disponibles. 

Les autres nes

  • picto-grappe

    Les vins de Bordeaux : un seul et même goût ?

    Découvrir
  • picto-grappe

    Château Pichon Comtesse, une discrète révolution

    Découvrir
Newsletter