Château La Commanderie, un rêve de vigneron

C’est une marque de confiance dont la maison Twins se réjouit : Château La Commanderie (Grand Cru Classé de Saint-Émilion) a choisi une seule maison de négoce pour distribuer ses vins dans le monde. Un engagement fort qui vient sceller une vision commune de la distribution entre la famille Decoster propriétaire et le négociant.

Twins, distributeur exclusif de Château La Commanderie

Peu de propriétaires viticoles font ce choix-là : travailler main dans la main avec un unique négociant. C’est pourtant ce que Thibaut et Magali Decoster ont décidé de faire, pour les vins d’une de leurs propriétés, située au cœur de l’appellation Saint-Émilion. Une décision prise suite à une rencontre avec Anthony et Sébastien Moses, propriétaire et dirigeants de Twins.

« D’abord, c’est le choix de la maison Twins, qui est une maison très dynamique, ce qui correspond tout à fait à notre façon de voir la distribution des vins. C’est une maison qui est très en contact avec le terrain, que ce soit avec les distributeurs comme avec les consommateurs. On a souvent reproché à quelques négociants bordelais d’être un peu loin des réalités du terrain, ce n’est pas du tout le cas avec Twins ».  

Thibaut Decoster 

Thibaut et Magali Decoster décrivent Château La Commanderie comme une « petite production de 18 000 bouteilles », « la perle de leurs propriétés ». Confier l’exclusivité à Twins est pour eux l’assurance de ne pas être un client anonyme, noyé dans un portefeuille, mais de bénéficier d’une distribution cohérente et parfaitement réfléchie. C’est ce que confirme Sarah Dupuy, Regional Sales Manager chez Twins :

« C’est une chance pour nous, puisque ça nous permet de nous engager à 100 % sur le projet, de pouvoir mettre tout notre savoir-faire et notre énergie au service de cette propriété à travers le monde ». 

La Commanderie, une porte d’entrée sur Saint-Émilion 

Si Château La Commanderie et Twins se sont si bien entendus, c’est aussi parce que chacun des partenaires défend une approche moderne de son métier

Pour Château La Commanderie, cela se remarque dans le vin, dans la conduite de l’exploitation et dans l’accueil à la propriété. À la tête de trois autres propriétés à Saint-Émilion (Clos des Jacobins Grand Cru Classé de Saint-Émilion, Château de Candale et Château Roc de Candale, deux Saint-Emilion Grand Cru), la famille développe une offre oenotouristique complète (chambre d’hôtes, restaurant, parcours découverte), dans un écrin inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, qui accueille plus de 2 millions de visiteurs par an. 

Dans la conduite du vignoble, Magali et Thibaut Decoster ont aussi mis en application leurs convictions environnementales. Après l’obtention de la certification HVE de niveau 3, leurs propriétés sont en cours de certification bio. Une démarche de préservation de la vie des sols, cohérente avec leur volonté d’élaborer un vin fidèle à son terroir et à son époque. C’est pour cela qu’ils se définissent comme des vignerons, pour qui produire du vin à Saint-Émilion est « un rêve » qu’ils poursuivent depuis plus de 20 ans.

« À Bordeaux, on parle souvent d’étiquettes, on parle peu de vignerons. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles on s’est installés à Saint-Émilion, parce que cela reste une appellation où il y a encore des vignerons. J’entends par là des personnes qui appartiennent à leur terroir, à leur vigne, qui la font vivre, qui l’habite. Et qui revendiquent un style ».

Thibaut Decoster 

Un style reconnaissable, que Sarah Dupuy décrit de la manière suivante : 

« Château La Commanderie est une clé d’entrée sur les vins de Saint-Émilion. C’est un vin à la fois accessible dans les millésimes récents, qui a une belle fraîcheur, une belle densité. Mais grâce à son terroir, Château La Commanderie a aussi un potentiel de garde, ce qui est bien sûr très important pour les Grands Crus Classés ».

Sur les 3,7 hectares que comptent Château La Commanderie, la famille Decoster s’applique à ciseler un vin qui reflète ses convictions. Thibaut Decoster les voit comme des « vins féminins », un assemblage de cabernet franc et de merlot, issu d’un sol argilo-calcaire. Comme le dit le vigneron dans un grand sourire : «À Saint-Émilion, on cherche à faire du fruit. Nous, on cherche à faire du charme ». 

Les autres nes

  • picto-grappe

    Château Clinet, un rêve de jeunesse

    Découvrir
  • picto-grappe

    Bordeaux : uniquement des vins de garde ?

    Découvrir
Newsletter