Nouveau chai de Château Figeac pour le millésime 2021 : le symbole d’un renouveau

Plus qu’un bâtiment, le nouveau chai de Château Figeac est l’aboutissement d’une démarche ambitieuse pour gagner en précision. Twins salue avec admiration cet « accomplissement » d’une famille en place depuis plus de 130 ans.

Château Figeac, un écosystème

À Château Figeac, on se plaît à faire vivre un écosystème, où les trois éléments du terroir – le sol, les quatre microclimats et la main de l’homme – évoluent en harmonie. C’est donc naturellement que le nouveau chai est venu s’inscrire dans son environnement. Rien d’ostentatoire dans ce nouvel outil, mais de l’élégance et de l’espace au service des 3 cépages et des 275 000 pieds de vignes qu’abrite Château Figeac.

« Ce chai et ce cuvier sont le prolongement d’à peu près une dizaine d’années de travail accompli à la vigne avec beaucoup de précision, une grande progression dans la connaissance de notre terroir, des sols, des sous-sols, du matériel végétal et de la manière de les travailler. Nous sommes entrés en précision et nous avions besoin d’un outil qui en soit le prolongement ».

Blandine de Brier Manoncourt, copropriétaire de Château Figeac

Un chai pour aujourd’hui et pour demain

Forte de ses convictions, la famille Manoncourt continue donc d’écrire l’histoire de Château Figeac. Une histoire singulière, loin des modes, et toujours en prise avec les enjeux à venir. Le nouveau chai de Château Figeac est ainsi en grande partie enterré, jusqu’à -6 mètres, pour assurer une régulation thermique naturelle. Il dispose également d’un nombre plus important de cuves, pour travailler toujours plus finement en intra-parcellaire. Une capacité à voir loin, appréciée par la maison de négoce Twins, partenaire de Château Figeac.

« Pour moi, Figeac est assez spécial. À chaque fois que j’ai la chance de goûter une bouteille, je m’extasie. La régularité est incroyable. Aujourd’hui, avec les dérèglements climatiques, il est devenu extrêmement compliqué de garder son ADN. Et je pense que ce chai est un gage de sécurité pour le consommateur final. La technique va être au service des amoureux de Figeac ».

Sébastien Moses, propriétaire de Twins

Retrouvez en vidéo l’entretien entre Blandine de Brier Manoncourt et Sébastien Moses.

Accéder au site de Château Figeac.

Les autres nes

  • picto-grappe

    Château Clinet, un rêve de jeunesse

    Découvrir
  • picto-grappe

    Bordeaux : uniquement des vins de garde ?

    Découvrir
Newsletter